Fantasy

Les seigneurs de Bohen – Estelle FAYE – #PLIB2018

Couverture Les Seigneurs de Bohen

Je vais vous raconter comment l’Empire est mort.
L’Empire de Bohen, le plus puissant jamais connu, qui tirait sa richesse du lirium, ce métal aux reflets d’étoile, que les nomades de ma steppe appellent le sang blanc du monde. Un Empire fort de dix siècles d’existence, qui dans son aveuglement se croyait éternel.
J’évoquerai pour vous les héros qui provoquèrent sa chute. Vous ne trouverez parmi eux ni grands seigneurs, ni sages conseillers, ni splendides princesses, ni nobles chevaliers… Non, je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Étoile, l’escrimeur errant au passé trouble, persuadé de porter un monstre dans son crâne. De Maëve la morguenne, la sorcière des ports des Havres, qui voulait libérer les océans. De Wens, le clerc de notaire, condamné à l’enfer des mines et qui dans les ténèbres découvrit une nouvelle voie… Et de tant d’autres encore, de ceux dont le monde n’attendait rien, mais qui malgré cela y laissèrent leur empreinte.
Et le vent emportera mes mots sur la steppe. Le vent, au-delà, les murmurera dans Bohen. Avec un peu de chance, le monde se souviendra.

Estelle Faye est une auteure que j’adore. Je trouve son imagination fascinante et son écriture toujours très immersive et onirique. J’avais donc bien évidemment très hâte de découvrir cette nouvelle histoire.

Comme d’habitude, Estelle Faye m’a emporté dès les premières pages avec sa plume et son univers très complet. Elle a fait le choix de nous raconter la chute d’un empire du point de vue de personnages du peuple, ce que j’ai trouvé plutôt original.

Malgré la longueur du roman (il fait quasiment 600 pages), je n’ai trouvé aucun passage long ou inutile. Au contraire, je trouve que le talent de l’auteure est de beaucoup développer son univers, ses personnages et son intrigue mais sans ennuyer le lecteur. Tout ce qui est dit est toujours utile.

Les personnages sont toujours aussi complets, complexes et intéressants. Je me suis beaucoup attachée à Sainte-Etoile notamment, que je trouve assez complexe : il a un passé violent, il a commis des actes horribles mais pourtant, je l’ai trouvé touchant. Il y a une galerie de personnages assez nombreux, mais tous se distinguent les uns des autres et on ne s’y perd pas.

Je suis ravie d’avoir fait ce voyage à Bohen.

 

 

 

#PLIB2018

#ISBN9791090648869

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s