Fantasy

Les sœurs Carmines #1, Le complot des corbeaux – Ariel HOLZL – #PLIB2018

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

Il était grand temps que je lise Les sœurs Carmines, qui fait partie des 7 finalistes pour le #PLIB2018 ! Je n’en entendais que du bien et je dois avouer qu’il me faisait très envie, mais j’avais du mal à le sortir de ma PAL car j’avais peur d’être déçue… Et bien ce fut loin d’être le cas !

On va faire simple : j’ai adoré ce roman, qui a été un petit coup de cœur et une très jolie découverte. Tout est maîtrisé dans cette histoire et je vais aborder chaque point un par un, afin de pouvoir bien les mettre en lumière.

Tout d’abord, la plume de l’auteur : Ariel Holzl a une écriture que j’ai trouvé maîtrisée. En effet, on sent que chaque mot a été choisi avec soin, pour faire un jeu de mots, pour créer un rythme ou tout simplement pour entrer dans son univers très décalé. Mais attention : maîtrisée ici ne veut pas dire une plume lourde et trop riche. Au contraire, les phrases sont plutôt courtes, les mots choisis assez simples mais tous bien placés, au bon endroit au bon moment. Sa plume est aussi empreinte d’un humour noir et dune ironie que j’ai trouvé très drôles.

Et si l’humour est présent, c’est aussi grâce aux personnages : Merryvère, Tristabelle et Dolorine sont trois soeurs originales, loufoques et avec un caractère bien trempé. Leur mère étant morte il y a trois ans, et étant nées chacune d’un père différent, elles se retrouvent livrées à elles-mêmes dans une grande maison qu’elles n’arrivent plus à payer.

Ce premier tome concerne Merryvère, que l’on suit tout au long du roman, mais nous avons aussi quelques extraits du journal intime de Dolorine, la petite dernière, une petite fille un peu folle, qui voit les fantômes et qui parle à son nounours psychopathe, Monsieur Nyx. Ces extraits de journaux m’ont beaucoup plu et fait rire car Dolorine est très attachante de par son côté enfantin et farfelu. Ses réflexions sont très drôles et paraissent décalées par rapport à ce qu’elle décrit (des scènes violentes, des meurtres…). Quant à celles de Monsieur Nyx, elles sont pleines d’humour noir, un humour qui me parle tout à fait.

Merryvère est une jeune fille que j’ai beaucoup aimé : c’est une monte-en-l’air, une voleuse qui est plus à l’aise dans les airs que sur terre. Elle ose, elle va au bout des choses, elle fonce seule pour protéger les gens qu’elle aime. Je l’ai trouvé attachante elle aussi et j’ai beaucoup aimé la suivre tout au long de ce tome.

Tristabelle, l’aînée, est totalement insupportable : elle est égocentrique, égoïste et superficielle mais j’ai adoré ses réflexions à côté de la plaque et la plupart du temps très méchantes envers Merryvère et les gens qui l’entourent. Malgré tout, je l’ai beaucoup aimé aussi et j’ai hâte de lire le second tome qui est de son point de vue cette fois-ci.

La ville, Grisaille, est pour moi un personnage à part entière dans ce roman. C’est une ville sombre, où les meurtres et les vols sont courants et sont normaux. Elle est sombre, en permanence embrumée, avec des petites ruelles pleines de corbeaux. S’y côtoient des vampires, des nécromants et autres créatures surnaturelles qui sont très bien incarnées par les différents personnages que l’on rencontre en même temps que Merryvère.

Enfin, l’univers est original, complet, loufoque et très bien mis en place par l’auteur.

Un joli petit coup de cœur pour moi donc !

 

 

 

#PLIB2018

#ISBN978-2354085452

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s